Coefficient de performance d'une pompe à chaleur

Une pompe à chaleur est un excellent système de chauffage qui vous procure un confort thermique optimal et qui vous fera réaliser des économies de chauffage. Avant de fixer votre choix, vérifiez avant tout le COP de la pompe à chaleur. Mais que veut dire COP pour une pompe à chaleur ? Comment calculer et interpréter cette valeur ?

COP d’une pompe à chaleur : qu’est-ce que c’est ?

Comme sur tous les autres appareils de chauffage, vous devez apercevoir sur une pompe à chaleur une valeur qui puisse indiquer sa performance. Cette valeur est le coefficient de performance ou COP.

Que veut dire COP pour une pompe à chaleur ?

Le COP ou coefficient de performance est un indicateur qui vous permet de connaître la performance et le rendement de la pompe à chaleur que vous voulez acheter quand elle est en mode chauffage. C’est le rapport entre la quantité d’énergie produite par la PAC et celle qu’elle utilise.

Le COP est d’au moins 2,5 pour une pompe à chaleur et peut excéder 4 selon qu’il s’agisse d’une PAC air/air, eau/eau, sol/air ou air/eau. Mais le COP dépend également des conditions extérieures, surtout des températures.

En connaissant le COP d’une pompe à chaleur, vous pourrez donc mieux faire votre sélection en prenant en compte les conditions dans lesquelles la PAC va être utilisée.

Comment calculer le coefficient de performance d’une pompe à chaleur ?

Le calcul du coefficient de performance d’une pompe à chaleur se fait en laboratoire. Il s’agit du rapport entre l’énergie restituée ou délivrée par la PAC dans le logement et l’énergie qu’elle fournit pour entraîner le compresseur.

En terme plus simple : COP = énergie restituée / énergie fournie.

Plus la pompe à chaleur affiche un coefficient de performance élevé, moins elle consomme d’énergie, ce qui sera ressenti sur votre facture. Selon l’Ademe, il vaut mieux préférer une pompe à chaleur dont le coefficient de performance est d’au moins 3, en sachant que le COP maximum est de 7.

Quels sont les coefficients de performance d’une pompe à chaleur ?

Différents COP peuvent exister sur une pompe à chaleur. Cela vous permettra de connaître non seulement le rendement de l’appareil, mais également ses éventuelles pertes d’énergie ainsi que la consommation des équipements qui y sont branchés. Vous distinguerez donc :

  • Le COP commercial : son calcul se fait en laboratoire, en se basant sur une température extérieure de 7 °C pour les PAC air/eau et air/air. Pour les PAC eau/eau, la température prise comme base est de 10 °C.
  • Le COP global : son calcul est réalisé en prenant en compte les consommations d’énergie de la PAC lors du dégivrage, la consommation des équipements auxiliaires et les éventuelles pertes d’énergie lors de la distribution de la chaleur.
  • Le COP saisonnier : sont considérés dans le calcul sur toute la saison de chauffe, les changements climatiques et les variations de température extérieure.
  • Le COP annuel : c’est le COP qui est enregistré durant une saison de chauffe. C’est grâce à cet indicateur que vous connaîtrez le rendement réel de la PAC.

Interprétation du COP d’une pompe à chaleur

Deux températures de référence accompagnent le coefficient de performance :

  • La température du lieu dans lequel les calories sont puisées. Elle est de +7 °C pour la plupart des pompes à chaleur et de -5 °C pour les PAC sol/eau et sol/sol.
  • La température de l’eau quand elle sort de la pompe à chaleur : elle est de 35 °C ou 50 °C si la PAC alimente un plancher chauffant, et de 65 °C ou plus si le système est lié à des radiateurs de haute température.

Ainsi, quand vous voyez pour une PAC air/eau un COP 4 (+7 °C ; 65 °C), cela signifie que quand la température extérieure est de 7 °C, la PAC consomme 1 kWh d’électricité et restitue 4 kWh de chauffage, l’eau étant chauffée à 65 °C.

Comment optimiser le COP de votre pompe à chaleur ?

Pour que le COP soit élevé, il faut que la température de la source de chaleur utilisée par la PAC et la température de sortie affichent un écart minimum. Il est donc possible d’optimiser le COP de votre pompe à chaleur de deux façons :

  • Utiliser un chauffage à chaleur douce,
  • Opter pour une PAC eau/eau en sachant qu’il y a moins de variations pour la température de l’eau si elle est captée dans le sol.

Désormais, vous achèterez votre pompe à chaleur différemment !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *